La pensée du jour #21

« Je suis devenu celui qui bénit et qui dit oui : et pour cela j’ai lutté longtemps et j’étais un lutteur pour qu’un jour je puisse avoir les mains libres pour bénir »

Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, éd. Le Livre de Poche, coll. Classiques, mai 1972, tirage avr. 2013, p. 200


Nietzsche, faisant parler Zarathoustra (aussi appelé Zoroastre), nous rappelle que rien n’arrive sans un minimum d’efforts : il nous faut lutter pour parvenir à nos objectifs. Il s’agit là plus de lutter contre ses propres démons et ses propres peurs que contre une menace extérieure. Ainsi, au plus nous obtenons de victoires, au plus nous acceptons et apprécions la vie et les changements. Au lieu de nous cramponner et nous battre, nous avons alors les mains libres pour agir, créer et offrir.

Et vous, qu’en comprenez-vous?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s