Le Monde de Sophie – Jostein Gaarder

Le Monde de Sophie - Jostein GaarderUn des nombreux livres empruntés à la bibliothèque et n’étant donc plus en ma possession

J’ai lu cet ouvrage alors que je devais avoir 12 ans, et ce fut une révélation. Cela fait maintenant très longtemps, et il faudrait peut-être que je le relise pour m’en refaire une idée plus précise.

Mais mon souvenir de jeune adolescente est, je pense, le meilleur que je puisse donner compte tenu du public visé par ce livre. En effet, l’héroïne a 14 ans et le livre s’adresse au jeune public néophyte qui ne connaît rien à la philosophie.

Il emmène le jeune lecteur dans une enquête étrange, peuplée des grands noms de la philosophie, tels Thalès, Parménide, Socrate, Platon, Aristote, Descartes, Spinoza, Hegel, Sartre et bien d’autres encore. Car c’est avant tout l’histoire de Sophie, jeune adolescente, qui reçoit une lettre mystérieuse avec la simple question « Qui es-tu ? » « Rien d’autre. Le bout de papier ne disait ni bonjour ni de la part de qui, juste ces trois mots griffonnés suivis d’un grand point d’interrogation. ». S’en suit pour la jeune fille la découverte de la philosophie, de ses grandes lignes, et surtout, la découverte de sa capacité à réfléchir à des questions autrement plus existentielles que ce à quoi elle était habituée ; doublé d’une enquête sur l’identité du mystérieux professeur de philosophie et d’une certaine Hilde.

Cet ouvrage ne donne pas vraiment de réponses, mais donne envie de se poser des questions, d’aller voir et découvrir plus profondément les pensées de ces philosophes et de développer sa propre pensée. A l’époque de l’adolescence où nous perdons nos repères en nous ouvrant au monde « adulte », la lecture de ce livre m’a appris que l’on pouvait réfléchir sur des questions aussi vastes que « Qui suis-je ? », « D’où viens-je ? », « Où vais-je ? » et surtout « Pourquoi ??? », sans être « anormale » et sans avoir besoin de se raccrocher aux réponses toutes faites qui nous sont données. Il m’a démontré l’importance des idées et de la réflexion, l’importance aussi de s’enrichir de chaque point de vue, même s’il est à l’opposé du nôtre, pour essayer d’avoir la vision la plus globale possible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s